Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos

Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Unity DS1 (version 1.3)

7 févr. 2000 - par Regis-Constant Lionel
Le sampleur virtuel, de Bitheadz :

L'apparition des ordinateurs de dernière génération a permis l'apparition d'applications audionumériques envahissant peu a peu le marché des machines dédiées. Les G3 et G4 possèdent la puissance processeur nécessaires à ce nouveau genre de programme dont fait partie le unity de Bitheadz.
Structure du logiciel
    Unity est organisé en plusieurs modules, qui peuvent être utilisés conjointement ou séparement. Le coeur du logiciel est un moteur temps-reel, le même qui anime Retro A/S-1 (synthé analogique virtuel de la même marque). Chacun des modules fait appel à ce coeur invisible, qui fait le lien entre les applications. Cette structure, un peu déroutante au debut se révèle avec le temps d'une grande souplesse et permets egalement d'économiser de la puissance processeur (dont Unity est plus que gourmand). Un panneau de configuration permets d'allouer plus ou moins de mémoire aux différents modules. Ce panneau est très important car il permets d'optimiser le nombre de voies, la polyphonie disponible... En effet le logiciel cherchera systematiquement à obtenir le maximum de RAM, chose qui peut etre génante si l'on veut faire tourner Unity en duo avec un séquenceur Audio. Un minimum de 64mo sur le Mac semble donc nécessaire pour que le logiciel fonctionne correctement bien qu'officiellement il ne requiert que 32 megs.

    L'éditeur de formes d'onde
    L'éditeur
      Le premier module est en quelque sorte la fenêtre principale du logiciel. C'est ici que l'on peut importer, enregistrer et bien sur éditer les samples. Bien que n'etant pas aussi sophistiquée que des logiciels spécialisés comme Bias Peak, l'édition des samples est tout a fait correcte. Les formats acceptés sont AIFF, WAV, SDII, Akai S1000/S3000, Soundfont 2.0 et CD-Audio (ouf!). Mais c'est surtout l'architecture du module qui est extremement simple a utiliser tout en etant puissante. Le sample apparait dans la fenêtre sous forme d'icone. On peut alors relier cette icone a une icone de reverb, une de flanger, un filtre etc... Si certains filtres de sampler hardware (particulierement les fameux z-plane de chez E-MU) sont plus puissants que ceux de Unity, on est étonne par la qualité des algorithmes de Bitheadz. Surtout cela laisse imaginer que ces effets seront un jour largement d'aussi bonne qualité que ceux des "vrais" samplers, cela pour le prix d'un upgrade logiciel... Unity joue ainsi dans "la cour des grands", plus qu'un sampler on a ici un debut de sampler/synthetiseur à un rapport qualité/prix hors classe.

      Le module d'édition et le clavier
      Le Module MIDI
        Ce module permets d'assigner le sample à des maps sur le clavier mais également d'appliquer des effets comme l'arpeggiateur, pitch...etc. On peut ainsi assigner tous les samples a un clavier. C'est ici que se créent les configurations polyphoniques. Unity est compatible a la fois avec OMS et FreeMidi mais possède également son propre protocole MIDI.


        Fenêtre principale d'édition
        Le Clavier
          Cette fenêtre permets d'auditionner facilement les sons qui sont assignés au clavier. Il suffit de cliquer sur une touche d'un clavier virtuel à l'écran. La fonction est simple mais elle permets de rester au sein du logiciel pour une écoute rapide sans besoin d'assigner les samples à un clavier maitre.
          Le Mixer
            On dispose d'une petite console afin de travailler les sons. La console comprend un fader linéaire, un solo/mute, deux auxiliaires vers les effets internes par tranche et un pan. Les effets sont de bonne facture, la réverbe est plus qu'honnête sans évidement prétendre rivaliser avec une Lexicon ou un plug-in haut de gamme (comme l'E-VERB sur Digital Performer). Revers de la médaille, les effets sont gourmand en ressources processeurs, aussi a t-on parfois intérêt à effectuer un bounce (écrire un nouveau fichier audio comprenant l'effet).

            Fenêtre de mix
            Configuration matérielle requise
              En faisant des tests sur un G3/233 avec 64Mo de RAM, j'ai pu ouvrir sans probleme Logic Audio et faire tourner en même temps Unity avec 8 voies et des effets appliqués à chacunes d'entre elles. Par contre il faut passer beaucoup de temps à configurer les allocations mémoire sous peine de rapidement saturer la RAM (et le processeur). En resume, un Power PC rapide est requis (604e minimum) et 64mo de mémoire sont les bienvenus (128 de préférence). Bitheadz a récemment mis à jour le logiciel qui est desormais compatible avec le fameux "velocity engine" implémenté sur les G4. D'apres les dires de la compagnie, cela permet d'avoir 20% supplementaires de polyphonie, des effets calculés plus rapidement par la machine ainsi qu'un temps de latence MIDI légerement diminué.
              Autres caractéristiques
                Unity est compatible Rewire (Cubase VST, Studio Vision) et MAS (Digital Performer). Ce qui veut dire que le logiciel apparaitra dans ces sequenceurs comme une source "physique" que l'on peut affecter a une tranche. Bitheadz se montre prolifique en offrant gracieusement 200Mo de sons, la plupart de très bonne qualité. Un petit bonus non négligeable vu le prix déja attractif du logiciel. L'option record-to-disk est egalement intéressante, il s'agit simplement de créer un fichier audio au lieu d'un sample et ainsi de soulager les plus anciens de nos amis ordinateurs...
                Sampler hardware ou sampler virtuel ?
                  Le Unity est un vrai sampler logiciel, sans doute le seul de son genre avec Gigasampler (qui ne tourne que sur PC). D'un point de vue fonctionnalité les samplers logiciels possedent l'avantage de l'interface. Certains rétorqueront que les "vrais" samplers ont des touches physiques dediées mais rien ne remplace le confort de l'écran. Editer une forme d'onde sur un ecran de S3000 n'a rien a voir avec le meme travail effectue sur un 19 pouces... Les fonctionnalités sont comparables mais rien d'étonnant: un sampler moderne est finalement un ordinateur monte en rack et entierement dedié a l'audio. Là se situe véritablement la différence: un sampler hardware ne fait QUE de l'audio. Si l'OS est stable (on exclura donc méchamment le S5000/S6000) un rack se révèle a l'utilsation plus souple et surtout plus solide qui'un systeme d'exploitation informatique, forcement devant etre plus versatile (toujours pas de Tetris sur les E-MU...). Un rack possède egalement une connectique professionelle que ne possede pas la carte son de bas/milieu de gamme. Tout ceci est vrai mais l'informatique individuelle fait des progrès tellement rapides que le rapport qualité/prix semble imbattable par rapport à des machines dediées généralement réservées aux professionels ou aux home studistes habitant à Monaco. On voit bien le phénomène alors que meme les marques les plus prestigieuses se lancent dans le dévelopement de cartes et autres plug-ins (Lexicon, Focusrite...etc). Mais les derniers poids lourds du sampling (Akai, E-Mu et dans une moindre mesure Yamaha et Kurzweill) ont encore l'avantage de la puissance, d'une intégration toujours plus poussée au sein des sequenceurs et logiciels d'édition: éditer son sampler hardware sur ordinateur, c'est ce que l'on appelle le meilleur des deux mondes...
                  Caractéristiques techniques
                    - Prix indicatif: environ 3000f
                    - Formats supportés (import): 24-bit Sound Designer I/II, SoundFont 2.0, AIFF, CD-Audio, WAVE, SampleCell II, AKAI S1000 & S3000
                    - Fréquences d'échantillonage: 22,05 khz; 44,1; 48 et 96 khz
                    - Filtres passe-haut, passe-bas, multibandes...
                    - 2 effets stéréo en insert par voie
                    - 6 LFO - Exporte en 16, 20 ou 24 bits
                    - Support Rewire, ASIO et MAS 2.0
                    Pour
                      - Excellent rapport qualité-prix
                      - L'interface modulaire
                      - La facilite d'utilisation
                      - Le nombre de formats supportés
                      - Les sons fournis
                      - Le concept
                      Contre
                        - Nécessite un mac tres puissant surtout si on l'utilise avec un sequenceur
                        - Demande une énorme espace mémoire
                        - Effets pas aussi complets que sur un sampler-rack
                        - Manuel au format PDF, pas de papier...
                      A propos de l'auteur: Regis-Constant Lionel
                      Soyez le premier à donner votre Avis
                      Vous devez être identifié comme membre pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité!

Acheter BitHeadz

Pas encore membre?
Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
Contribuez
MacMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
Cette section de MacMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
19:37 CEST - © MacMusic 1997-2024