Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos

Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Euphonix MC Mix

12 mai 2008 - par sleepless
Jusque-là, les produits Euphonix étaient plutôt réservés à une élite, tout du moins financière. C'est pourquoi l'annonce de la sortie de la série Artist, riche pour l'instant de deux modèles proposés à un prix très attractif, a suscité un grand intérêt chez de nombreux utilisateurs de DAW. Voici donc le test de la MC Mix, surface de contrôle qui cache beaucoup de choses derrière sa configuration 8 faders.
Installation
    Machine de test
    Euphonix MC Mix
    (Euphonix)

    Mac PPC G5 2 x 2 GHz
    OS 10.5.2
    8 Go Ram
    Logic 8.01
    TC studiokonnekt48
    La boîte renferme la surface, un adaptateur secteur, un câble Ethernet croisé, des montants destiné à surélever la MC Mix et un CD d'installation, ce dernier rejoignant vite les autres sur le prunier pour faire peur aux oiseaux, les drivers et applications étant régulièrement mis à jour. Selon les besoins, la MC Mix sera surélevée grâce à des pattes repliables ou à l'aide des montants fournis. C'est la solution que j'ai retenue, afin de pouvoir placer la surface au-dessus du clavier des Mac. La hauteur est calculée pile-poil, les touches supérieures du clavier venant s'insérer sous le rebord de la surface. En revanche, la MC Mix bouge un peu, les pieds en plastique n'étant pas des plus rigides. Des montants en métal auraient peut-être été souhaitables...

    La surface pèse un poids correct (2,2 kg), son aspect, hors les flancs démontables et les pieds en plastique, est rassurant quant à la qualité de fabrication, sa robustesse et sa supposée longévité. On installe le package de logiciels ; la majeure partie du test a été effectuée en version 1.0.4, la fin avec la version 1.1.1 sortie le 6 mai (qui contient un update du firmware). Le test est effectué sous Logic, qui a la particularité d'intégrer nativement le protocole Eucon. Steinberg utilise un adaptateur qui apparemment fonctionne sans souci (mais il faut une autorisation pour Cubase...), et la console peut émuler les modes Mackie Control et HUI, et donc piloter Live, Final Cut Pro, Soundtrack Pro, Pro Tools, Reason, etc.

    On installe les logiciels, on éteint, on branche la surface, on rallume, une icône E est apparue dans la barre de menu (grise), on allume la surface (l'icône tourne et devient verte après un certain laps de temps), on ouvre un projet Logic, et là tout s'illumine, les faders se mettent au niveau des pistes, les noms apparaissent dans l'écran de contrôle, les... Mais n'allons pas trop vite.
Présentation
    Commençons par détailler la bête. Côté connectique, ça va vite : un connecteur Ethernet, une entrée Footswitch (pour des punch-in, par exemple) et un connecteur DC In pour le transfo. Ce dernier est-il à regretter ou pas ? On sait que le choix de ce type d'alimentation permet d'aller beaucoup plus vite au niveau du passage des normes européennes qu'avec une alimentation embarquée. D'autre part, une alimentation interne aurait résulté en une surface plus lourde et certainement moins fine. Ses caractéristiques communes (15V/3800mA) assurent en tout cas un remplacement du transfo sans souci s'il vient à lâcher. En revanche, on aurait apprécié un blocage du cordon sur la MC Mix elle-même.

    L'icône de la barre de menu appelle aussi les réglages du logiciel EuControl, de la sélection des surfaces (jusqu'à 4 MC Mix et une MC Control), des Workstations (les ordis en réseau), des présets d'assignation de faders, etc. À noter une fonction appréciable de la surface : par défaut, la MC Mix utilise le DHCP, mais on peut lui assigner une IP fixe, de manière à ne pas avoir à réorganiser tout son réseau. Bien vu.

    Le principe de la surface est connu : on a un système de banques de 8 tranches, leur assignation automatique dépendant du déplacement piste à piste (touches Nudge) ou par groupe de 8 (touches Bank). Boutons, rotatifs et faders sont multifonctions, le passage de l'une à l'autre se faisant par combinaison de touches ou par une touche Shift. On aura donc en sérigraphie noire les fonctions en accès direct, et en bleu les fonctions accesibles par Shift (une touche de chaque côté en bas).

    On commence par un écran comprenant 8 afficheurs Oled 128x64 pixels, indications en jaune sur fond marron/noir, contraste idéal et vision facilitée, même à distance et avec une forte inclinaison. Outre le nom de la piste et son numéro, on y trouve un petit vumètre (mono ou stéréo), un témoin de position du réglage (Pan, par exemple), et le nom du premier insert ou instrument chargé. On y ajoute une petite flèche si l'on bascule en mode Flip (oui, il y a un Flip, idéal pour les réglages au fader...) et de zéro à deux lettres pour l'automation (rien pour Off, r pour Read, w pour Write, rw pour Touch). En mode Chan, tous les paramètres du plug sélectionné sur la piste choisie s'afficheront sur un fond pointillé.



    À chacun de ses afficheurs correspond un ensemble de 6 boutons, un rotatif sans fin sensitif avec switch par pression et un fader sensitif motorisé, un ALPS avec course de 100 mm. Les commandes ont l'air solide, les faders font un clac sec (trop sec ?) lors du retour à -∞, les switches en plastique doux sont agréables. Les 2 premiers boutons sont situés à côté du fader et correspondent à la sélection de la tranche et à l'armement du Rec. Les autres sont situés sous l'écran, et sont dédiés aux Mute (qui reconnaît les groupes, bravo) et Solo, à l'activation du réglage dépendant (On) et à l'activation de fonctions supplémentaires de ce rotatif (Sel), par exemple pour passer de la fréquence au Q d'une bande d'EQ ou alterner entre Pre et Post-Fader sur un départ d'effet (Bus).

    De plus les deux switches Fader ont une deuxième assignation via la touche Shift : Sel /Assign permet de bloquer un ou plusieurs ensembles faders/boutons/rotatifs sur des pistes choisies, qui seront donc toujours disponibles même si on switche d'une banque à l'autre. Et Rec/Auto permet de passer d'un mode d'automation à l'autre, Off, Write et Touch, mais pas Latch, pourquoi ?



    Bonne nouvelle, la MC Mix dispose de toutes les commandes de transport nécessaires, même si elles ne sont pas directement accessibles par boutons dédiés : les 8 boutons Solo et On des quatre voies de droite basculent en RTZ (retour au début), Prev et Next (saut vers les marqueurs), Rew et FF, Stop, Play et Rec par la touche Shift. On peut même avoir un accès permanent en appuyant simultanément sur les deux touches Shift. On regrettera juste qu'une couleur différente ne témoigne pas de leur état, car les couleurs relatives aux fonctions premières des boutons restent actives. Seules les deux Led des touches Shift témoignent de l'activité du mode commandes. Une habitude à prendre, car on a vite fait de revenir à zéro alors que l'on voulait juste activer le solo de la tranche...
Autres touches
    EuControl
    Le soft EuControl livré avec la MC Mix permet pas mal de choses, certaines logiques comme la reconnaissance ,la gestion et l'assignation des surfaces, les mises à jour du firmware, le réglage des préférences, etc.
    D'autres sont plus inattendues, comme le fait de faire office de KVM sans le V (Keyboard/Video/Mouse), en intégrant la possibilité de basculer le clavier et la souris du Mac principal sur les stations reliées par réseau (par raccourci clavier) ou la sauvegarde de présets de configuration, pour préparer tout les types de projets en amont, ou encore le verrouillage des fonctions de transport à une application.
    De chaque côté, on trouve des boutons poussoirs métalliques, dotés d'une Led centrale. On a vu les deux Shift, restent à droite le bouton Power, les Nudge L/R qui basculent en Mixer (accès à la table de mix) et Close (fermeture des fenêtres), les Bank L/R qui basculent en Home (retour aux 8 premières voies) et End (accès aux 8 dernières). En-dessous, un bouton Application permet de passer d'un appli ouverte à une autre, ou de faire défiler toutes les applis ouvertes à la façon du raccourci Pomme + Tab (en utilisant Application + Bank), et de passer d'un ordi à un autre quand la surface est reliée à un réseau.

    Côté gauche, on trouve en bas la deuxième touche Shift, puis, en montant Pan (Mix avec Shift), Aux (Group), EQ (Dyn), Inserts (Inputs), Chan (Flip), Page L/R (CFG, pages de configuration) et Back (Top). Bon, que fait-on de tout ça ?
    Première chose à savoir, la plus importante : en appuyant sur les deux touches Page, on active le mode CFG qui va permettre de charger des plugs, des instruments, régler les départs Aux, etc. D'autres sélections vont se faire avec la touche Chan (mode Channel) activée. C'est dans cette partie que la MC Mix dépasse son "simple" statut de console pour devenir un outil complet de commande de son logiciel favori.

    Par exemple, en appuyant sur Shift + Pan, on bascule en mode Mix, où l'on choisit les différentes sorties et Bus. Si l'on appuie sur Chan, les afficheurs vont montrer toutes les sorties et tous les Bus disponibles (et non pas simplement ceux déjà créés dans le projet en cours). Dans mon cas, le premier bouton valide (en appuyant dessus) la sortie Surround, et à partir du troisième l'Ouput 1-2 et ainsi de suite pour les 15 paires de sorties de la TC. Après les sorties physiques, on a accès aux 64 Bus de Logic. On se déplace bien entendu avec les touches Page. Il faudra seulement rajouter la sortie ou le Bus de destination dans le projet manuellement pour qu'il apparaisse dans le mixer (à l'exception de la sortie Surround qui s'ouvre automatiquement). Si Euphonix arrive à inclure cette fonction d'ouverture dans un prochain update, ce sera extrêmement utile en termes de continuité du workflow...



    Autre exemple : sélectionnons une tranche instrument, appuyons sur Shift + Inserts (donc Inputs), puis sur Chan (les fonds pointillés apparaissent), puis sur les deux Page simultanément : miracle, tous les instruments virtuels disponibles sur l'ordinateur hôte s'affichent, il suffit de naviguer grâce aux touches Page dans la liste ; ceux de Logic sont disponibles directement, les autres dans leur dossier parent (GarageBand Instruments, AU Generators, AU Instruments, AU MidiControlled Effects) puis par marque. On clique sur le rotatif sous le nom, on choisit entre les différentes versions (mono, stéréo, 5.1, multi, etc.), on valide une dernière fois et hop, le tour est joué. Le plug s'insère (après un petit temps d'attente), il ne reste plus qu'à revenir en mode voie (désactiver Chan) puis appuyer sur le rotatif de la piste pour rentrer en mode d'édition du plug, avec tous ses paramètres qui s'affichent dans les écrans...

    En cours de route, si l'on veut revenir en arrière, on utilise la touche Back. On choisit donc aussi bien les instruments que les plugs d'effets (Inserts), l'accès aux envois vers les Bus (Aux), les groupes, les entrées (Inputs sur les tranches audio) etc. avec toujours les mêmes principes, Shift, Chan, CFG...
En conclusion
    Les premiers pilotes et firmware n'étaient pas exempts de défauts, avec des temps de latence assez longs entre l'envoi d'une commande et sa mise en œuvre, ou la prise en compte du changement de fonctions sur la console elle-même. Un autre problème génant était que certains faders bougeaient tout seuls très rapidement, sans action sur la piste, mais avec un bruit assez désagréable (Euphonix l'a identifié sous le nom de fader jitter). Depuis la version 1.1.1, de grosses améliorations ont été effectuées en termes de rapidité des commandes, des ouvertures de plugs, d'effets, etc., le problème des faders est réglé et la plantade assez fréquente de Logic et de la surface quand on créait ou effaçait une tranche a disparu.

    Il reste quelques petites choses à améliorer, comme le temps de chargement d'un effet ou d'un instrument, qui est pour l'instant un peu plus long que celui obtenu quand on charge un plug directement dans Logic. Tout comme l'activation du bouton Rec, mais là on est peut-être plus dans un problème propre à Logic, dont la réponse à certaines commandes de transport et d'enregistrement pourrait être grandement améliorée. Quelquefois, plusieurs boutons de sélection restent allumés, ce qui est un peu gênant, si l'on ne regarde pas l'écran de l'ordinateur. Je ne suis pas arrivé à avoir un avis définitif sur l'action (ou l'inaction) de l'économiseur d'écran, donc dans le doute je l'ai pour l'instant désactivé.

    En revanche, le protocole retenu, sa simplicité de mise en œuvre (avec Logic, en tout cas), la vitesse de réaction pour l'automation par exemple, les possibilités de gestion du séquenceur, hors les opérations d'édition et de montage bien sûr, sont idéales. À tel point que la souris peut vraiment être mise de côté et tout le travail s'effectuer avec la surface et les raccourcis clavier. Son apprentissage se fait très rapidement, le manuel (en français) est à cet égard très complet.

    Bref, la console fait ce pour quoi elle est prévue avec ses 8 faders, 8 rotatifs, mais elle en fait bien plus encore, grâce à ces astucieuses fonctions et boutons. On peut avoir des doutes quand un fabricant de haut de gamme sort des produits accessibles. Là, ce n'est pas le cas : la MC Mix est une excellente surface de contrôle, qui offre énormément de choses pour un prix somme toute raisonnable, avec une bonne qualité de fabrication. On est loin d'une surface au rabais, et les habitudes de travail se prennent très vite, signe que l'ergonomie et la conception sont excellentes. Il va être très dur de la rendre...

    sleepless

    Prix catalogue :
    Euphonix MC Mix : 1148 euros TTC

    MC Mix est un produit Euphonix, distribué en France par 44.1.

A propos de l'auteur: sleepless
www.jeanstephaneguitton.com / www.cigol.net
L'avis des membres

Acheter Euphonix

en ligne chez:
près de Woodbridge (US) chez:
  • Sam Ash Music Edison, 10 km
  • Sam Ash Music Springfield, 15 km
  • SHI Somerset, 20 km
  • Legendary Pro Audio Jersey City, 28 km
  • J&R Music World New York, 30 km
  • Sam Ash Music Brooklyn, 32 km
  • Dale Pro Audio New York, 33 km
  • Tekserve New York, 33 km
  • Rogue Music New York, 33 km
  • Alto Music Middletown, 33 km
  • Pas encore membre?
    Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
    Contribuez
    MacMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
    Cette section de MacMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
    01:23 CEST - © MacMusic 1997-2017