Mac Music  |  Pc Music  |  440Software  |  440Forums  |  440tv  |  Zicos

Partager cette page
Bienvenue visiteur
Nos Partenaires

Mbox 2 premières impressions

13 mars 2006 - par clouvel
Déballage
    Ayant été l'heureux propriétaire d'une Mbox premier modèle, on voudra bien m'excuser d'y faire souvent référence dans ce petit bilan qui a pour simple objectif de dresser mes toutes premières impressions après quinze jours d'utilisation.

    Au déballage, la Mbox 2 donne immédiatement un sentiment de "sérieux" qui selon moi faisait un petit peu défaut au modèle d'origine. Ses dimensions sont un peu plus imposantes (7cm x 22,4 x 18,4) et elle semble un peu plus lourde. Il s'en dégage donc une impression certaine de robustesse et de fiabilité, même si, comme souvent sur ce segment de tarif, on peut éventuellement déplorer une petite faiblesse sur les boutons et potentiomètres en facade, qui peuvent sembler un peu fragiles. Faites donc preuve d'un peu de douceur avec la Mbox 2, surtout si vous avez de gros doigts peu délicats.
    Installation
      La mise en place de l'interface est d'une simplicité enfantine : il suffit d'installer le logiciel Pro Tools LE et de connecter le câble USB de la MBox 2 pour qu'elle soit reconnue par l'ordinateur. Il n'est pas inutile de rappeler que la MBox 2, comme son ainée, a une horreur farouche des hubs USB, même alimentés, et qu'il convient donc de la brancher directement sur le port USB de l'ordinateur. (Pour ma part, je n'ai fait aucune installation particulière sur mon ordinateur : j'ai débranché ma Mbox 1 pour brancher la Mbox 2 à la place, elle a été bien sûr immédiatement reconnue).

      Les éventuels réglages, en fonction de votre configuration et de vos périphériques MIDI, se font ensuite selon la procédure habituelle à Mac OS X, en checkant simplement l'utilitaire configuration audio/MIDI (applications/utilitaires), et le menu "Son" du panneau de préférences de Mac OS X. Enfin, et c'est une petite nouveauté, le panneau des préférences système de Mac OS X comporte désormais dans la partie inférieure un menu supplémentaire "Digidesign Mbox 2", qui permet de vérifier la version du Firmware et de régler l'horloge (interne ou S/PDIF).

      Il est important de signaler que la Mbox 2 est "nativement" reconnue et qu'il est possible maintenant d'utiliser cette Mbox comme unique sortie audio "multi-applications". On peut donc utiliser l'interface avec Pro Tools bien sur, mais aussi avec Peak, iTunes, Reason Live...et tout ça en même temps !

      Ceux d'entre vous qui ont connu les débuts aléatoires des premiers drivers Core Audio de Digidesign comprendront facilement en quoi cette simple facilité d'utilisation peut apparaitre aujourd'hui comme un luxe presque indécent...
      Connectique



        Le panneau arrière de la Mbox 2 dispose de deux entrées analogiques. Chaque entrée est triplée puisque trois formats d'entrée sont disponibles. L'interface possède donc deux entrées en XLR avec alimentation fantôme 48V pour micros à condensateur, deux entrées lignes (entrées TRS pour clavier, mixette etc) en jack 6,35 mm, ainsi que deux entrées DI (en TS pour guitare, basse...) en jack 6,35 mm également.

        En face arrière toujours, l'interface dispose d'une entrée et d'une sortie S/PDIF avec connectique RCA. Il est possible de porter le nombre total d'entrées à quatre en utilisant les deux canaux d'entrée numérique en même temps que les entrées analogiques. La grande nouveauté, qui faisait bien défaut à la Mbox 1, est l'arrivée sur ce panneau arrière d'une entrée et d'une sortie MIDI, qui fait enfin de la Mbox une véritable interface audionumérique et MIDI. Enfin la Mbox 2 dispose bien sûr de deux sorties moniteurs en jack 6,35.




        La face avant est dotée pour chaque entrée d'un sélecteur de source, d'un pad à -20 dB et d'un potentiomètre rotatif d'ajustement du niveau d'entrée. Un switch mono bien utile est présent pour l'ensemble, ainsi qu'un bouton d'activation de l'alimentation fantôme. Il faut signaler qu'il n'est pas possible d'activer l'alimentation sur une seule des deux entrées, et qu'il n'est pas recommandé ni possible de laisser simultanément branchée une source en XLR et une source en TRS sur la même entrée.

        Comme sa vieille grande soeur la Mbox 1, la nouvelle Mbox dispose également de deux potentiomètres rotatifs qui permettent d'ajuster le volume casque, ainsi que le volume d'écoute de monitoring. Le troisième bouton "Mix" en face avant permet de s'affranchir du temps de latence, puisqu'il permet d'entendre au choix soit directement le signal source en enregistrement, soit la sortie de Pro Tools en lecture, soit d'effectuer en fonction des besoins une balance entre ces deux sources.

        Pour être complet, la nouvelle Mbox dispose aussi de leds de dépassement de niveau sur chaque entrée, d'une led de bon état de la liaison USB, d'une led de liaison active S/PDIF, d'une led d'activation de l'alimentation fantôme, d'une led de fonction mono, et de leds de sélection de type de source (DI, Micro,...).

        La sortie casque en jack 6,35 mm est située à l'avant, ce qui est plus logique que sur l'ancien modèle qui disposait d'un minijack casque en facade et d'un jack 6,35 à l'arrière (mais les deux ne pouvaient pas fonctionner en même temps).

        Selon moi l'offre connectique de cette nouvelle Mbox est bien plus riche que celle de la Mbox d'origine, avec bien sur la présence tant attendue du MIDI, un choix varié pour les entrées analogiques, et du numérique. On peut bien sûr toujours avoir des regrets, en particulier sur l'absence d'une seconde paire de sorties analogiques en plus de la sortie moniteurs. On peut aussi parler pendant des heures de la qualité des préamplis micro. Le débat a fait rage à l'époque sur la qualité des Focusrite embarqués dans la Mbox 1, et je ne vais pas m'associer à ce débat. Je considère en effet que sur les interfaces de cette gamme de prix, les préamplis micro ont une seule et unique fonction : apporter de l'alimentation et rien d'autre. Dans le cas de la Mbox 2, les préamplis remplissent cette fonction parfaitement, et selon moi ni mieux ni moins bien que les Focusrite de la Mbox 1. Ensuite libre à chacun d'avoir son sentiment sur le sujet, et surtout si le besoin se fait pressant d'ajouter un véritable préampli s'il le souhaite. Pour l'usage auquel la Mbox est destiné, les préamplis qu'elle embarque remplissent très correctement leur mission, et c'est déjà beaucoup.

        Les logiciels
          En plus de la dernière version Pro Tools LE, comme c'était le cas pour la MBox d'origine, la MBox 2 est accompagnée d'une série de logiciels complémentaires, réunis sous le nom de "Pro Tools Ignition Pack". Cet ensemble, beaucoup plus complet que celui livré avec la première Mbox, est composé de :

          - Reason Adapted 3, le studio virtuel de Propellerhead, qui va ravir les amoureux de synthétiseurs, samplers, boîtes à rythmes et autres effets
          - Live Lite 4, le séquenceur dédié au jeu en live d'Ableton
          - BFD Lite de FXpansion qui comprend trois kits de batteries
          - SampleTank 2 SE, le module de lecture d'échantillons d'IK multimedia
          - AmpliTube LE, le plugin d'IK Multimédia, orienté guitare avec ses simulations d'amplis, de haut-parleurs et autres pédales d'effets
          - T-RackS EQ, l'EQ paramétrique à lampe modélisé d'IK Multimedia
          - Melodyne uno essential de Celemony, qui permet d'effectuer très intuitivement du time-streching et du pitch shifting mélodique.

          A ces outils s'ajoutent un DVD de formation à Pro Tools qui apportera une aide précieuse aux débutants, un CD-Rom de fichiers REX Bunker 8 mais aussi une année d'inscription à Broadjam.com, un service de promotion musicale en ligne.
          Le design
            Le design de la nouvelle Mbox a fait couler beaucoup d'encre depuis sa commercialisation. Le design étant l'art de réaliser un objet à la fois esthétique et fonctionnel, on peut dire que le résultat est partiellement atteint. Rien à dire sur l'esthétisme selon moi mais l'aspect fonctionnel est moins évident. En effet la Mbox 2 dispose d'une poignée amovible, permettant principalement de la poser horizontalement sur une table, légèrement inclinée vers l'arrière. Si la position permet à l'air de circuler, elle fait aussi que l'axe ainsi formé avec la table est assez marqué. Donc si vous disposez comme moi de câbles avec de "longues" prises jack et MIDI, la Mbox va prendre appui sur les câbles (ce que je ne supporte pas !)...seule solution : mettre la Mbox en bord de table pour que les câbles "tombent dans le vide", ou surélever un peu l'arrière de la Mbox. Ce petit inconvénient n'a rien de dramatique mais aurait pu être facilement évité...




            Cette fameuse poignée permet également de mettre la Mbox en position verticale, comme la Mbox 1, mais l'équilibre est très relatif selon moi. Pour les rétifs à cette fameuse poignée, qu'ils se rassurent : elle s'enlève et peut même être remplacée par un cache de taille plus réduite, facilitant ainsi son transport dans un sac (à propos de sac : petit détail utile pour les possesseurs d'un sac Digidesign Mbag, à l'origine destiné à la Mbox 1 : la Mbox 2 ne rentre pas dedans...).

            Conclusion
              La Mbox 2 est actuellement proposée à la vente à un tarif se situant entre 450 et 500 euros. Cette entrée de gamme Digidesign est bien sur la clé d'accès à l'univers Pro Tools avec du hardware Digidesign. Mais plus que cela, la Mbox 2 est selon moi une interface au rapport qualité-prix remarquable : la conception est robuste, la connectique est complète et de qualité, les convertisseurs et le résultat sonore sont au rendez-vous, les préamplis sont efficaces, et le pack de logiciels est à la fois riche et cohérent. Elle apporte bien sûr le MIDI que la Mbox 1 n'avait pas, mais s'avère également d'une stabilité parfaite, d'une simplissime facilité d'utilisation, sans parler du confort de travail que représente l'absence de driver et la possibilité d'utilisation multi-applications.

              En résumé, mes premières impressions sont plus que positives, puisque la Mbox 2 ne m'a posé aucun problème, ni de qualité, ni de fonctionnement, ni de stabilité. De plus, étant un peu rebelle (et paresseux) je l'ai installé sur un iBook G3 800 sous Mac OS 10.4.5, donc sur un Mac et un OS non validés par Digidesign, et ce sans aucun problème. Je vous invite toutefois à ne pas faire la même chose, bien entendu....
              Liens
                - La Mbox 2 est réalisée par Digidesign (en anglais)

                - Liste des ordinateurs et systèmes compatibles

                - Page spéciale concernant les problèmes d'alimentation USB de certain PowerBooks G4 et update firmware

                - La Mbox 2 est en démonstration permanente chez Home Studio , Univers Sons, Playback

                - Forum MacMusic dédié aux interfaces audio et forum MacMusic dédié à Pro Tools
                Données techniques
                  Quatre entrées et sorties simultanées à l'aide des E/S analogiques et numériques Deux entrées analogiques (sur connexions XLR, jack 6,35 mm ligne et jack 6,35 mm DI) et deux sorties analogiques (sur jacks 6,35 mm)
                  Deux canaux d'entrée/sortie numérique S/PDIF (RCA)
                  Alimentation fantôme 48V pour micros à condensateur
                  Résolution du signal de 24 bits/48 kHz
                  Entrée et sortie MIDI
                  Monitoring à zéro latence
                  Alimenté à 100 % via USB

                  Entrées analogiques — 2
                  Commandes de sélection de la source et de gain distinctes pour chaque canal
                  Micro: XLR avec alimentation fantôme 48V
                  Préampli micro: > 120 db EIN @ > gain 50 dB
                  Ligne: jack 6,35 mm
                  DI: jack 6,35 mm
                  Niveau d'entrée maximum: 8,7 V RMS (symétrique), ou + 21 dBu

                  Sorties lignes analogiques — 2
                  Niveau de sortie maximum: + 4 dBV sous 1 kOhm
                  Connecteurs de sortie asymétriques

                  Sortie casque
                  Commande de volume séparée — connecteur jack 6,35 mm
                  > 6 mW sous 50 ohms

                  E/S numérique
                  E/S S/PDIF (24 bits)
                  Jacks RCA

                  Divers
                  Résolution 24 bits garantie de/vers l'ordinateur
                  Port USB type B (v.1.1) ; cable fourni (concentrateurs USB passifs non compatibles)

                  A/N
                  Fréquence d'échantillonnage: 44,1, 48 kHz
                  Plage dynamique: 106 dB (pondération A), 103 dB (sans pondération)
                  DHT + N (entrée ligne): 0,00079 % (-102 dB) @ 1 kHz
                  DHT + N @ gain de 40 dB (entrée micro): 0,006 % (-84 dB) @ 1 kHz
                  EIN Micro (sans pondération): -120 dB @ gain de 40 dB, source 150 ohms
                  Réponse en fréquence: + 0/-0,5 dB, 20 Hz - 20 kHz
                  Niveau d'entrée maximum: + 21 dBu
                  Impédance d'entrée (pad désactivé): Micro = 3,5 kOhm ; Ligne = 10 kOhm ; DI = > 1 MOhm.

                  N/A
                  Fréquence d'échantillonnage: 44,1, 48 kHz
                  Plage dynamique: 106 dB (pondération A), 103 dB (sans pondération)
                  DHT + N: 0,003 % (-90,4 dB) ; -1 dBFS @ 1 kHz
                  Réponse en fréquence: + -0,5 dB, 20 Hz – 20 kHz
                A propos de l'auteur: clouvel
                Compositeur de musique electroacoustique @ design sonore
                L'avis des membres

Acheter Digidesign

en ligne chez:
Pas encore membre?
Devenez membre! C'est rapide, gratuit et cela vous permet de poster vos annonces, vos news, des questions dans les forums, de changer vos réglages d'affichage...
Contribuez
MacMusic est VOTRE site.Participez à son évolution...
Cette section de MacMusic est entretenue par Nantho et l'équipe des traducteurs. N'hésitez pas à lui proposer vos articles.
03:17 CEST - © MacMusic 1997-2021